Zoom sur

Charlotte Cario

"Être à l’écoute est essentiel."

Qui es-tu ? 

Je m'appelle Charlotte Cario, j'ai 33 ans, je suis directrice de création et stratège de marque à Grenoble.

L'interview

Quel a été ton parcours scolaire et professionnel jusqu’à aujourd’hui ?

J’ai toujours aimé le sport au lycée, surtout le handball que je pratiquais beaucoup. Après mon bac, je voulais travailler dans la communication liée au sport. J’ai intégré une classe préparatoire BL, qui combine lettres et sciences sociales, tout en continuant le handball. C’était une année intense, à la suite de laquelle j’ai obtenu une équivalence pour intégrer en deuxième année une licence de Lettres modernes appliquées à Paris Sorbonne.

Ce cursus alliait grammaire, stylistique, littérature, sémiologie, philosophie, ainsi que des enseignements appliqués en économie, communication, cinéma et médias. C’était une première étape vers la communication tout en conservant une approche générale.

À la fin de cette licence, pour me professionnaliser, j’ai intégré l’EFAP, une école de communication pour mon Master 1. C’est là que j’ai commencé mes stages, ciblant la communication sportive et plus précisément les relations presse et le média planning.

Ces expériences m’ont donné envie d’élargir mes compétences en marketing, branding et planning stratégique. J’ai ainsi intégré un Master 2 en en ce sens au CELSA et ai conclu mes études par un super stage en marketing sportif chez Columbia Sportswear à Strasbourg en plus de la rédaction d’un mémoire sur la Thématisation des magasins de sport Decathlon. 

Après mes études, je cherchais du travail et j’avais en même temps envie de tenter une nouvelle expérience : j’ai ainsi lancé ma propre marque, Georgia Wool, spécialisée dans les accessoires tricotés que je fabriquais moi-même. L’idée était de voir si une marque artisanale pouvait convaincre et séduire au-delà des créations.

Bien que cela ait fonctionné, ce n’était pas suffisant pour en vivre. J’ai donc recherché un emploi et ai été embauchée dans l’agence de relations presse spécialisée dans les sports outdoor où j’avais effectué mon premier stage, à Paris. Après 2 ans de vie parisienne, l’appel des montagnes se faisait de plus en plus fort et je suis arrivée à Grenoble.  

J’ai répondu à une annonce de Bproduction et suis ainsi devenue cheffe de projet vidéo.

Cette expérience chez Bproduction a été déterminante pour moi. Benjamin souhaitait transformer sa société de production en une agence de communication. Nos compétences se complétaient : lui parlait vidéo, moi stratégie de marque et communication. Ce partenariat a été fructueux, les clients initialement intéressés par une simple vidéo revenaient pour des séries entières. Cette expérience a profondément construit mon parcours actuel. Benjamin accorde rapidement sa confiance, ce qui est rare en entreprise où elle doit souvent être gagnée. Cela m’a vraiment fait grandir car j’ai pu développer de nombreuses compétences : de la conception-rédaction à la direction créative en proposant des concepts créatifs lors des phases de recommandation et en collaborant avec Cédric et Camille sur de nombreux projets.

J’ai quitté Bproduction pour me lancer en freelance en 2021 à la suite du covid et de la naissance de mon premier enfant. J’ai créé Source Communication pour travailler sur des projets en stratégie de marque et sur l’écriture de contenus. Je continue de collaborer avec Bproduction pour l’élaboration de concept et la rédaction de scripts, tout en développant mes propres projets avec des marques comme Decathlon Outdoor ou L’Entrepôt Du Bricolage.

En quoi consiste ton travail pour Bproduction ?

Je propose des idées et des concepts de films en réponse à des besoins de communication. Je traite les briefs, rédige des recommandations avec Benjamin, et écris les scripts.

Depuis 2023, mon rôle ne se limite plus à l’écriture. Benjamin souhaite que les directeurs de création suivent l’intégralité de la production d’un film, de la conception à la livraison. Ainsi, j’ai commencé à co-réaliser des projets comme la série “Les rêveurs pragmatiques” du CEA.

En résumé, je supervise l’aspect créatif des projets vidéo.

Côté perso, quelles sont tes passions, tes hobbies… ?

J’ai pratiqué toute mon adolescence le handball, un sport-passion qui me prenait beaucoup de temps alors que j’avais 1001 envies. J’ai réalisé qu’une seule passion limitait mon exploration d’autres domaines. Bien que cela apporte beaucoup en termes d’émotions et d’expériences, j’ai eu besoin autour de la vingtaine de laisser plus de place à d’autres passions, notamment créatives.

Je lis beaucoup, que ce soit de la fiction, de la sociologie, de l’anthropologie ou de l’actualité. Je dessine, je couds, je peins et je tricote. Je nage, je randonne et je skie. Toutes ces activités nourrissent ma créativité.

Je m’intéresse aussi beaucoup aux autres et aux différents modes de vie et réalités vécues. Le résultat de ma formation en sciences humaines, certainement.

Et puis, depuis trois ans, ma plus grande passion est aussi mon enfant !

Quelles sont tes inspirations dans ton travail ?

Ce qui nourrit ma créativité, ce sont toutes ces activités diversifiées qui me permettent de multiplier mes sources d’inspiration. C’est crucial pour moi sur le plan intellectuel et créatif.

Je m’inspire aussi des films. Lorsque je vais au cinéma, c’est pour m’immerger dans des univers qui peuvent m’inspirer, me projeter dans des contextes que je ne connais pas vraiment.


Par exemple, deux films m’ont marqué l’année dernière : “Toute la beauté et le sang versés” et “Past Lives”. Pour le premier, j’ai aimé que la réalisatrice aborde un sujet de société sous le regard d’une artiste qui lutte au travers de son travail. Ces documentaires nous informent et nous amènent à voir les choses autrement. Pour le second, c'est vraiment la réalisation de Céline Song au plus près des émotions qui m’a plu, en plus de l’histoire.

J’écoute également beaucoup de podcasts sur des sujets divers et variés. Pour l’inspiration visuelle, je suis des agences, des artistes et autres créatifs sur Instagram et je vais aussi sur Pinterest ou sur des médias spécialisés.

Ton meilleur moment chez Bproduction ?

À Toulouse avec Manon, Benjamin, Clémence et Antoine, après un long tournage, le dernier soir nous sommes allés fêter cela en boîte de nuit !

À 4h30 du matin, je suis repassée dans mon rôle de cheffe de projet quand j’ai réalisé que Manon avait un avion à prendre à 6h.

Je l’ai ramenée à l'hôtel, on a préparé son sac et à 5h30, elle était dans un taxi pour l’aéroport.

Heureusement, elle a réussi à attraper son avion.

C’est ça Bproduction : efficace dans toutes les situations !

L'interview

Tes deux productions préférées
chez Bproduction ?

Corporate

Ma première production favorite est la série pour le CEA : “Les rêveurs pragmatiques”. Il y a eu plus d’un an de réflexion sur ce concept.

Henri nous a rejoint et nous avons mené ce projet à bien avec lui, Amandine et l’équipe. 

Le résultat est incroyable. Nous avons réussi à conserver la sincérité des interviews que j’ai menées, en donnant la voix aux travailleurs du CEA. 

Malgré les conditions hivernales difficiles, nous avons produit quelque chose de magnifique. Ce tournage a été marqué par une ambiance exceptionnelle, une gestion efficace du stress et une rencontre créative avec Henri.

Témoignage

Ma première production favorite est la série pour le CEA : “Les rêveurs pragmatiques”. Il y a eu plus d’un an de réflexion sur ce concept.

Henri nous a rejoint et nous avons mené ce projet à bien avec lui, Amandine et l’équipe. 

Le résultat est incroyable. Nous avons réussi à conserver la sincérité des interviews que j’ai menées, en donnant la voix aux travailleurs du CEA. 

Malgré les conditions hivernales difficiles, nous avons produit quelque chose de magnifique. Ce tournage a été marqué par une ambiance exceptionnelle, une gestion efficace du stress et une rencontre créative avec Henri.

Publicité

Ma première production favorite est la série pour le CEA : “Les rêveurs pragmatiques”. Il y a eu plus d’un an de réflexion sur ce concept.

Henri nous a rejoint et nous avons mené ce projet à bien avec lui, Amandine et l’équipe. 

Le résultat est incroyable. Nous avons réussi à conserver la sincérité des interviews que j’ai menées, en donnant la voix aux travailleurs du CEA. 

Malgré les conditions hivernales difficiles, nous avons produit quelque chose de magnifique. Ce tournage a été marqué par une ambiance exceptionnelle, une gestion efficace du stress et une rencontre créative avec Henri.

Animation 2D & 3D

Ma première production favorite est la série pour le CEA : “Les rêveurs pragmatiques”. Il y a eu plus d’un an de réflexion sur ce concept.

Henri nous a rejoint et nous avons mené ce projet à bien avec lui, Amandine et l’équipe. 

Le résultat est incroyable. Nous avons réussi à conserver la sincérité des interviews que j’ai menées, en donnant la voix aux travailleurs du CEA. 

Malgré les conditions hivernales difficiles, nous avons produit quelque chose de magnifique. Ce tournage a été marqué par une ambiance exceptionnelle, une gestion efficace du stress et une rencontre créative avec Henri.

Corporate

Ma deuxième production préférée est également pour le CEA : "Fostering Science". Il s'agit d'un film en motion design que j'ai réalisé avec Jenyfer.

Cette collaboration a été fructueuse car nous avons formé un duo créatif synergique, partageant un langage commun. Nous avons su enrichir mutuellement nos idées et notre créativité, les faisant évoluer dans les deux sens.

Témoignage

Ma deuxième production préférée est également pour le CEA : "Fostering Science". Il s'agit d'un film en motion design que j'ai réalisé avec Jenyfer.

Cette collaboration a été fructueuse car nous avons formé un duo créatif synergique, partageant un langage commun. Nous avons su enrichir mutuellement nos idées et notre créativité, les faisant évoluer dans les deux sens.

Publicité

Ma deuxième production préférée est également pour le CEA : "Fostering Science". Il s'agit d'un film en motion design que j'ai réalisé avec Jenyfer.

Cette collaboration a été fructueuse car nous avons formé un duo créatif synergique, partageant un langage commun. Nous avons su enrichir mutuellement nos idées et notre créativité, les faisant évoluer dans les deux sens.

Citation

"Être à l’écoute est essentiel."

Quelle est la phrase ou le dicton qui te définit le mieux ?

"Pose ton gun". Ahaha. Elle reflète bien ma personnalité, affirmée. On me décrit comme ayant un caractère franc, fort et toujours dans l’échange. Car être à l’écoute est essentiel pour comprendre l’autre et exprimer le mieux possible ce qu’on a à dire.