Zoom sur

Julien Costa

"La vie c’est comme la bicyclette. Il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre."

Qui es-tu ? 

Je m'appelle Julien Costa, j’ai 46 ans, j'habite à Toulouse et je suis musicien et ingénieur son.

L'interview

Quel a été ton parcours scolaire et professionnel jusqu’à aujourd’hui ?

J'ai obtenu un bac scientifique, puis j'ai commencé des études en médecine. Mais ma passion pour la musique a pris le dessus, alors je me suis inscrit en fac de musicologie à Toulouse. J'ai décroché ma licence et suis devenu musicien à temps plein, partant en tournée avec des groupes locaux et devenant intermittent du spectacle.

En 2012, j'ai rejoint la reformation de Zebda à Toulouse, jouant lors de nombreux concerts. En parallèle, j'ai collaboré avec des producteurs d'outre-Atlantique sur les techniques de studio.

Après un an, j'ai dû arrêter pour des raisons familiales et ai commencé à travailler avec Antoine et Ben chez Bproduction. Depuis 2013, j'ai été impliqué dans toutes leurs productions, mais cette année, Nils a pris la relève, me permettant de me concentrer pleinement sur ma carrière musicale.

En quoi consiste ton travail pour Bproduction ?

Mon travail pour Bproduction a trois aspects qui sont étroitement liés, mais qui sont quand même assez différents. 

Le premier est de récupérer les réalisations audios des voix off que je dois “cleaner” parce qu'elles ne sont pas forcément dans les conditions optimales pour le mix et je fais en sorte que le son de la voix soit le plus propre possible et le plus agréable à l’écoute. 

Le deuxième aspect de mon travail, c’est la composition musicale. Je travaille sur la totalité des projets vidéos et je viens adapter la musique du film. Soit je vais faire évoluer la musique, soit  je suis sur une composition 100% sur-mesure. 

Enfin, un troisième aspect de mon travail pour Bproduction, qui se fait surtout sur du motion design, est de rajouter du sound design qui permet de créer un paysage sonore.

Cela inclut l'intégration de bruitages réalistes comme des sons naturels ou des bruits abstraits qui complètent l'aspect visuel de la vidéo. Ce travail est passionnant car il demande de créer une ambiance sonore qui correspond au style général de la vidéo, qu'elle soit plus cartoon ou plus corporate.

Côté perso, quelles sont tes passions, tes hobbies… ?

C'est particulier pour nous, les musiciens, parce qu'on vit de notre passion et ça prend tout notre temps. Donc ma passion principale c’est évidemment la musique. J’aime aussi faire du sport mais j'ai deux filles, donc ça me prend quand même pas mal de temps !

J'adore voyager, mais ça aussi, ça fait partie de mon boulot. J'ai eu la chance d'aller jouer dans de chouettes endroits tels qu’au Mexique, à La Réunion, la Hongrie, l'Espagne, l'Italie, l'Angleterre ou encore l'Allemagne, et dernièrement, on est aussi allés en Nouvelle-Calédonie. Le seul regret que j’ai c’est de ne pas être encore allé au Canada, surtout au Québec.

Quelles sont tes inspirations dans ton travail ?

Pour m’inspirer, je consulte régulièrement des références actuelles. Mon domaine évolue rapidement, surtout avec l'essor du rap et du hip-hop qui dominent la scène musicale française. Il faut toujours s'adapter en fonction des tendances et les références évoluent constamment. 

Il y a aussi la technologie puisque maintenant, en 2024, on a des outils pour nettoyer les voix et faire des sons, qui sont incroyables par rapport à il y a 10 ans. 

En parallèle, les compositeurs de musique de film comme John Williams et Hans Zimmer sont une grande source d'inspiration pour moi.

Les compositeurs de musique de film tels que John Williams ou Hans Zimmer, m’inspirent aussi beaucoup.

Ton meilleur moment chez Bproduction ?

Mon moment préféré avec Bproduction, ce sont tous ces instants où nous avons réussi à nous retrouver physiquement, que ce soit pour des tournages ou des sorties en dehors du travail. Travaillant principalement en télétravail depuis mon petit studio sans beaucoup de contacts, ces occasions sont vraiment précieuses.

Et la #teambprod est une équipe vraiment sympa, avec qui on passe de super moments.

Par exemple, un souvenir que j’adore, c’est quand nous sommes partis tourner un reportage dans l’Aude avec Camille et Antoine, pendant 3 jours. C’était pour une vidéo mettant en avant la marque Pays Cathare. Le premier matin, on est allés près de Carcassonne pour récupérer des produits chez un fermier.

Ensuite, on a pris la direction de la montagne pour rencontrer un producteur de marrons. Le lendemain, on a livré ces produits à un chef étoilé de Carcassonne, qui a concocté des plats avec les ingrédients qu’on lui avait apportés.

C'était vraiment chouette, car on formait une bonne équipe, on a pu découvrir les producteurs sur leur lieu de travail et surtout, savourer ce que le chef avait cuisiné !

L'interview

Tes deux productions préférées
chez Bproduction ?

Corporate

Itancia

Ma première production préférée est le film pour Itancia, un projet sur lequel j’ai collaboré il y a 7 ans avec Manon et Lucie. L’histoire de cette prod est intéressante : au départ, elles souhaitaient une musique avec une voix dans un style très connu.

Je fais énormément de choses musicalement mais je ne chante pas ! Alors, j’ai créé une instru dans le même esprit que la chanson qu’elles m’avaient donnée. Heureusement, Lucie connaissait une chanteuse à Paris qui a ajouté sa voix au morceau que j’avais composé.

Le résultat était super, la chanson collait parfaitement au film.

Témoignage

Itancia

Ma première production préférée est le film pour Itancia, un projet sur lequel j’ai collaboré il y a 7 ans avec Manon et Lucie. L’histoire de cette prod est intéressante : au départ, elles souhaitaient une musique avec une voix dans un style très connu.

Je fais énormément de choses musicalement mais je ne chante pas ! Alors, j’ai créé une instru dans le même esprit que la chanson qu’elles m’avaient donnée. Heureusement, Lucie connaissait une chanteuse à Paris qui a ajouté sa voix au morceau que j’avais composé.

Le résultat était super, la chanson collait parfaitement au film.

Publicité

Ma première production préférée est le film pour Itancia, un projet sur lequel j’ai collaboré il y a 7 ans avec Manon et Lucie. L’histoire de cette prod est intéressante : au départ, elles souhaitaient une musique avec une voix dans un style très connu.

Je fais énormément de choses musicalement mais je ne chante pas ! Alors, j’ai créé une instru dans le même esprit que la chanson qu’elles m’avaient donnée. Heureusement, Lucie connaissait une chanteuse à Paris qui a ajouté sa voix au morceau que j’avais composé.

Le résultat était super, la chanson collait parfaitement au film.

Animation 2D & 3D

Ma première production préférée est le film pour Itancia, un projet sur lequel j’ai collaboré il y a 7 ans avec Manon et Lucie. L’histoire de cette prod est intéressante : au départ, elles souhaitaient une musique avec une voix dans un style très connu.

Je fais énormément de choses musicalement mais je ne chante pas ! Alors, j’ai créé une instru dans le même esprit que la chanson qu’elles m’avaient donnée. Heureusement, Lucie connaissait une chanteuse à Paris qui a ajouté sa voix au morceau que j’avais composé.

Le résultat était super, la chanson collait parfaitement au film.

Témoignage

Ensuite, il y a eu le projet sur Le Lot : La mémoire de l’eau, réalisé par Anaël. Il m’a contacté pour composer une musique originale pour le film. J’ai eu carte blanche pour la création musicale, donc j’ai décidé d’engager un quatuor à cordes pour cette production.

C’était une belle opportunité et la musique s’est parfaitement accordée aux images tournées par Anaël.

Publicité

Ensuite, il y a eu le projet sur Le Lot : La mémoire de l’eau, réalisé par Anaël. Il m’a contacté pour composer une musique originale pour le film. J’ai eu carte blanche pour la création musicale, donc j’ai décidé d’engager un quatuor à cordes pour cette production.

C’était une belle opportunité et la musique s’est parfaitement accordée aux images tournées par Anaël.

Animation 2D & 3D

Ensuite, il y a eu le projet sur Le Lot : La mémoire de l’eau, réalisé par Anaël. Il m’a contacté pour composer une musique originale pour le film. J’ai eu carte blanche pour la création musicale, donc j’ai décidé d’engager un quatuor à cordes pour cette production.

C’était une belle opportunité et la musique s’est parfaitement accordée aux images tournées par Anaël.

Citation

"La vie c’est comme la bicyclette. Il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre."

Quelle est la phrase ou le dicton qui te définit le mieux ?

La vie c’est comme la bicyclette. Il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre.