Zoom sur

Nicolas Manné

Je ne suis peut être pas le meilleur dans ce que je fais, mais si tu me demandes quelque chose tu peux compter sur moi pour te le faire en temps et en heure.

Qui es-tu ? 

Je m’appelle Nicolas Manné, j’ai 33 ans et je suis un ancien motion designer. Aujourd’hui, je suis aussi directeur d’une agence de production de vidéos. Je me considère comme un ancien motion designer car, avec mon statut, au-delà de la production de motion design, je m’occupe de trouver des concepts, de faire des directions artistiques et de conseiller les clients.

L'interview

Quel a été ton parcours scolaire et professionnel jusqu’à aujourd’hui ?

Après mon bac, j’ai fait un DUT SRC (Service et Réseaux de Communication) à Saint-Raphaël. Le but de cette formation était d’apprendre tous les métiers d’Internet et, à l’époque, il n’y avait pas beaucoup de vidéos ; c’était plutôt du graphisme, du web design, du code, etc.

J’ai poursuivi dans la même branche en licence, qui était la continuité du DUT, donc toujours dans les métiers du web, et j’ai fini par un master plus axé Infocom. J’étais en cours avec mon associé actuel et on aimait tellement la production qu’on avait monté tout un projet autour de la vidéo pour notre projet final.

C’est à ce moment-là qu’on s’est réellement rendu compte qu’on adorait la vidéo et on a fini nos études en faisant un stage ensemble chez Blacktwin à Toulon, une agence de vidéos, puis nous avons été embauchés pendant quatre ans là-bas.

À l’époque, c’était une entreprise assez connue en France dans le domaine du motion design, où j’ai pu réaliser des projets stylés en full motion, très artistiques et pointus. C’est ainsi que je me suis formé en motion design. Après cette expérience, nous travaillions ensemble, sous le même nom, mais chacun avec le statut d’auto-entrepreneur. Puis, nous avons monté notre propre agence de vidéos et aujourd’hui, cela fait bientôt six ans que ça dure !

En quoi consiste ton travail pour Bproduction ?

J’ai démarché Bproduction en 2017 quand je me suis lancé en freelance et que je cherchais des clients. 

J’ai donc rencontré Antoine Vial, je lui ai présenté ce que je faisais, puis nous avons tenté une première collaboration sur le projet EBP. 

C’est un projet qui m’a beaucoup marqué et qui me marquera toujours, parce que c’est mon premier projet et la voix off sur ce projet est celle de Benoît Allemane, la voix française de Morgan Freeman. J’ai trouvé incroyable qu’il soit sur un petit projet de motion comme celui-ci et, en plus, j’ai adoré travailler sur cette production aux côtés de Camille Laureau, que je connaissais de BlackTwin.

Depuis, cela fait six ans que je travaille avec Bproduction et, au fil des années, j’ai l’impression d’être un peu plus qu’un prestataire, puisque nous réalisons énormément de projets ensemble, qu’il y a une très bonne ambiance et que ça s’est toujours bien passé. Pour moi, Bproduction, c’est une histoire parallèle, parce que notre collaboration existe depuis mes débuts et continue encore aujourd’hui. Donc, vous avez une place un peu à part pour moi. :)

Côté perso, quelles sont tes passions, tes hobbies… ?

J’avais des passions avant d’avoir des enfants ! Je faisais de la guitare, de la batterie, mais surtout beaucoup de moto.

Depuis que j’ai mes deux enfants, ce sont eux qui sont devenus ma passion car on n’a plus le temps de faire des activités en dehors du travail et des enfants, donc je passe un maximum de temps avec eux et franchement, ce sont les meilleurs moments.

Par rapport à la vidéo, ce n’est plus vraiment une passion dans le sens où je ne suis plus le petit nouveau qui veut faire ça de sa vie, mais j’ai tout de même gardé cette notion d’esthétisme qu’on retrouve dans ma déco, sur mon feed Instagram ou dans mes habits, qui se rapporte à la passion du graphisme que j’ai depuis toujours

Quelles sont tes inspirations dans ton travail ?

Concernant mes inspirations, je me base beaucoup sur tout ce qui est visuel. Je pense que ma source principale est Instagram car aujourd’hui, on a tellement de nouveaux artistes qui font des créations dingues, des ados dans leur chambre ou des étudiants qui publient sur leur feed, que c’est devenu très facile d’avoir accès à de l’art visuel sur Insta.

Donc, si je vois quelque chose de visuellement incroyable, je l’enregistre et je me fixe l’objectif de réutiliser soit les techniques, soit les couleurs de cette création dans un prochain projet. Car quand je suis sur un projet, je ne fais pas ma veille en me demandant ce que je peux aller voir qui ressemble à la demande, mais plutôt ce que je veux tester et que je peux proposer au client pour répondre à sa demande.

Je m’inspire aussi beaucoup des clips. Parmi ceux qui sont sortis ces cinq dernières années, plusieurs sont très inspirants, tels que ceux de Kendrick Lamar, Drake, Orelsan et Jain. Ce sont des artistes qui ont tellement de moyens qu’ils sont toujours en avance sur les concepts. Avec mon associé, c’est notre rêve de réaliser un clip pour un(e) grand(e) artiste avec un beau budget.

Ton meilleur moment chez Bproduction ?

Mon moment préféré avec Bproduction, c’est quand je recevais les chocolats pour Noël avec la petite carte postale. 

Au-delà des chocolats que j’adore, je trouve que cette petite attention est vraiment cool et que ça te rappelle aussi pourquoi tu bosses et pourquoi tu galères parfois sur des projets. 

Je trouve qu’avoir de la reconnaissance, c’est l’essence même d’une bonne collaboration.

L'interview

Tes deux productions préférées
chez Bproduction ?

Corporate

En premier, c’est le film pour EBP dont je parlais dans l’une des questions précédentes.

J’ai choisi celui-ci parce que c’était ma première production, en plus il y avait la voix française de Morgan Freeman sur le projet et je trouve que le concept était hyper sympa et qu’il a plutôt bien vieilli.

Témoignage

En premier, c’est le film pour EBP dont je parlais dans l’une des questions précédentes.

J’ai choisi celui-ci parce que c’était ma première production, en plus il y avait la voix française de Morgan Freeman sur le projet et je trouve que le concept était hyper sympa et qu’il a plutôt bien vieilli.

Publicité

En premier, c’est le film pour EBP dont je parlais dans l’une des questions précédentes.

J’ai choisi celui-ci parce que c’était ma première production, en plus il y avait la voix française de Morgan Freeman sur le projet et je trouve que le concept était hyper sympa et qu’il a plutôt bien vieilli.

Témoignage

Ensuite, il y a le film pour Made In, une agence de communication 360.

Ça a été un projet très speed, mais très stylé ! Le design est cool et les animations le sont tout autant, puis le mix entre la 2D, la 3D et les médias rend la vidéo très dynamique.

Publicité

Ensuite, il y a le film pour Made In, une agence de communication 360.

Ça a été un projet très speed, mais très stylé ! Le design est cool et les animations le sont tout autant, puis le mix entre la 2D, la 3D et les médias rend la vidéo très dynamique.

Animation 2D & 3D

Ensuite, il y a le film pour Made In, une agence de communication 360.

Ça a été un projet très speed, mais très stylé ! Le design est cool et les animations le sont tout autant, puis le mix entre la 2D, la 3D et les médias rend la vidéo très dynamique.

Citation

Je ne suis peut être pas le meilleur dans ce que je fais, mais si tu me demandes quelque chose tu peux compter sur moi pour te le faire en temps et en heure.

Quelle est la phrase ou le dicton qui te définit le mieux ?

Je dirais que la phrase qui me définit le mieux serait : Je ne suis peut être pas le meilleur dans ce que je fais, mais si tu me demandes quelque chose tu peux compter sur moi pour te le faire en temps et en heure.