Zoom sur

Nils Emmanuel

"L’important c’est l’essentiel."

Qui es-tu ? 

Je m’appelle Nils Emmanuel, j’ai 24 ans et je suis ingénieur du son et compositeur.

L'interview

Quel a été ton parcours scolaire et professionnel jusqu’à aujourd’hui ?

Concernant mes études, je pense qu’on peut passer sur le sujet car c’était plutôt chaotique.
Mais pour ce qui est du son et de la musique, je me suis principalement formé grâce à des formations professionnelles telles que le CFPM (Centre de Formations Professionnelles de la Musique). 

Ensuite, j’ai été assistant de plusieurs ingénieurs du son à Toulouse, tels que Yannick Tournier du studio Waïti, et j’ai beaucoup assisté Julien Costa, que vous connaissez bien. 

C’est essentiellement grâce à ça que j’ai appris mon métier. Aujourd’hui, je travaille encore beaucoup avec Julien sur différents projets. 

Actuellement, nous travaillons ensemble sur un album pour une artiste toulousaine et ce que j’adore, c’est que je trouve de plus en plus ma place, par rapport à l’époque où j’étais seulement assistant.

Pour ce qui est de mon métier de compositeur, j’ai commencé par travailler dans le monde de la musique avec Melan, un rappeur toulousain à qui j’ai envoyé mes premières compositions quand j’avais 17 ans. Nous avions bien accroché tous les deux, donc j’ai ensuite composé cinq de ses albums. 

J’ai également travaillé avec plusieurs autres artistes, mais le reste est à venir !

En quoi consiste ton travail pour Bproduction ?

En tant qu’ingénieur du son, mixeur et masteriseur, je m’occupe de l’ajout de son dans un film, de faire en sorte que tout soit homogène et cohérent avec le mix, mais aussi du respect des normes de volume selon les supports de diffusion. 

Par exemple, un film destiné au web ne doit pas avoir le même volume qu’un film pour la télévision. C’est ce qu’on appelle le “mastering”. Je m’occupe donc de la majorité des projets en cours chez Bproduction.

Côté perso, quelles sont tes passions, tes hobbies… ?

J’ai un métier de passion, donc forcément, cela fait partie de mon quotidien. Je fais de la guitare depuis que je suis petit, donc c’est une de mes passions principales. 

En dehors de la musique, j’adore suivre les matchs de hockey sur glace américains. 

J’aime aussi beaucoup la photographie, en particulier la photographie argentique.

Quelles sont tes inspirations dans ton travail ?

Je vais segmenter ma réponse en deux parties car, pour le son et pour la musique, je m’inspire de choses étroitement liées mais qui sont quand même différentes.

Pour le son, je dirais que les films d'animation, en particulier les cartoons et les films Pixar, sont mes principales sources d'inspiration car je trouve que ce sont des studios où le son est incroyable. Paradoxalement, la vraie vie m’inspire aussi pour le son et l’image.

Quand il s'agit de réaliser un bruit organique qui doit être naturel, il suffit de se poser dehors et de se demander quels sont les bruits qui nous entourent et d’où ils viennent, pour ensuite les reproduire.

Pour la musique, j’ai beaucoup écouté Green Day, un groupe de punk américain des années 90/2000.

Ton meilleur moment chez Bproduction ?

Je dirais que mon moment préféré, c’est quand un projet est assez stressant et que j’ai Amandine au téléphone qui détend l’atmosphère avec de l’humour et quelques blagues.

Ça fait du bien de travailler dans ces conditions et cette ambiance, car cela permet de faire redescendre la pression des projets.

L'interview

Tes deux productions préférées
chez Bproduction ?

Témoignage

Le Lot

La première, c’est le film promotionnel pour le Lot.

J’ai aimé travailler dessus car les sons sont très naturels, il y a une réelle ambiance sonore, sans motion design ni voix off, ce qui, je trouve, fait tout le charme de la vidéo.

Publicité

La première, c’est le film promotionnel pour le Lot.

J’ai aimé travailler dessus car les sons sont très naturels, il y a une réelle ambiance sonore, sans motion design ni voix off, ce qui, je trouve, fait tout le charme de la vidéo.

Animation 2D & 3D

La première, c’est le film promotionnel pour le Lot.

J’ai aimé travailler dessus car les sons sont très naturels, il y a une réelle ambiance sonore, sans motion design ni voix off, ce qui, je trouve, fait tout le charme de la vidéo.

Corporate

Ma deuxième production préférée est la série de vidéos promotionnelles pour Les Menuires, car ça change des films corporates sur lesquels je travaille d’habitude et j’ai beaucoup aimé mixer des paysages de montagne, j’ai trouvé ça très satisfaisant !

Témoignage

Ma deuxième production préférée est la série de vidéos promotionnelles pour Les Menuires, car ça change des films corporates sur lesquels je travaille d’habitude et j’ai beaucoup aimé mixer des paysages de montagne, j’ai trouvé ça très satisfaisant !

Animation 2D & 3D

Ma deuxième production préférée est la série de vidéos promotionnelles pour Les Menuires, car ça change des films corporates sur lesquels je travaille d’habitude et j’ai beaucoup aimé mixer des paysages de montagne, j’ai trouvé ça très satisfaisant !

Citation

"L’important c’est l’essentiel."

Quelle est la phrase ou le dicton qui te définit le mieux ?

La phrase qui me définit le plus c’est “l’important c’est l’essentiel”, parce que ça veut tout et rien dire et je trouve ça très drôle.